Deux solutions pour développer l’attention de vos enfants - Aid'Etudes
01.41.05.02.63
Home » Blog » Deux solutions pour développer l’attention de vos enfants

Deux solutions pour développer l’attention de vos enfants

Des facteurs divers et variés sont souvent cités pour expliquer les troubles de l’attention ou les difficultés de concentration des élèves. Des solutions, parfois surprenantes et inattendues ont émergé. Comment peut-on agir pour aider son enfant à se concentrer ?

Découvrez deux solutions efficaces, pour agir sur l’attention et la concentration :

1. S’entraîner en regardant la télévision

Le Neurofeedback dynamique (que nous proposons aid’Etudes) donne des résultats remarquables sur les problématiques attentionnelles. En regardant un film dont le son est subtilement coupé à chaque fois que vous décrochez ou que vous stressez, vous entraînerez votre cerveau et vous sentirez en quelques séances les effets sur le stress, l’attention, les capacités de concentration, et sur votre bien-être général.

Le Neurofeedback est proposé aux enfants, mais également aux adultes.

Pour en savoir plus :  le Neurofeedback dynamique

2. Une drôle de police qui interpelle le cerveau

En Australie, une équipe de chercheurs de l’Université RMIT de Melbourne a mené une démarche scientifique pour le moins inhabituelle et a trouvé une solution étonnante qui permettrait au cerveau de mieux se mobiliser, et ainsi de mieux mémoriser.

Mieux se concentrer en lisant une police difficile à lire, permet de mieux mémoriser.  En effet, grâce à Sans Forgetica une police d’écriture difficile à lire, les élèves parviennent à se souvenir plus facilement de ce qu’ils lisent. Selon ces spécialistes en conception typographique et psychologues, c’est précisément la difficulté de lecture de cette police qui facilite la « rétention en mémoire ».   Sans Forgetica est fondée sur un principe d’apprentissage de psychologie cognitive appelé «difficulté souhaitable » (selon lequel une « obstruction » est ajoutée au processus d’acquisition), elle demande un effort au cerveau et entraine ainsi un traitement cognitif plus approfondi et une meilleure mémorisation de l’information.

Sans Forgetica contient donc des « caractères distinctifs » des autres typographies pour obtenir « la difficulté désirable » : elle ôte à chaque caractère une partie et l’incline vers la gauche. Pour reconstituer le mot, le cerveau doit faire un effort pour dépasser « l’obstruction ».

Ainsi, le cerveau a plus de temps pour s’engager dans un traitement cognitif plus approfondi afin d’améliorer la conservation des informations.

Selon son fondateur, Stephen Banham, typographe, graphiste, écrivain, conférencier au RMIT, Sans forgetica est « le fruit d’une collaboration étroite entre les principes du design et de la psychologie ».

Cette police d’écriture se télécharge gratuitement sur le site de l’université RMIT : http://sansforgetica.rmit/ Elle est aussi disponible sous forme d’extension Chrome et permet aux internautes de convertir les polices des sites qu’ils visitent en Sans Forgetica.

Les autres articles qui pourraient vous intéresser sur notre site :

Pour plus d’informations

Vous avez une question ? Vous souhaitez échanger sur votre situation ?
Vous souhaitez connaître les tarifs ?
Envoyez-nous un mail via le formulaire ci-dessous, ou contactez-nous au 01.41.05.02.63


Voir aussi

Un nouveau dispositif d’évaluation à l’Education Nationale

Cette année, le ministère a généralisé les évaluations mises en place depuis un an pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *