Comprendre et vaincre sa timidité - Aid'Etudes
01.41.05.02.63
Home » Blog » Comprendre et vaincre sa timidité

Comprendre et vaincre sa timidité

Une valise dans chaque main…une valise sur le cœur…

Ils sont silencieux, mais ressentent tout avec intensité. Ils ont beaucoup de choses à dire…mais gardent pourtant tout à l’intérieur. Ils sont seuls, invisibles, et se sentent souvent tristes et incompris.  Qui sont-ils ? Comment aider ces timides qui portent « une valise dans chaque main…une valise sur le cœur » selon la très juste métaphore de Jacques Brel.

Être un élève timide 

Bloqué par le regard et le jugement d’autrui, le timide se cache et se tait. L’élève timide craint de prendre la parole en classe, d’être interrogé ou pire d’aller vers d’autres jeunes de son âge. Ainsi malgré tout ce qu’il a à dire, tout ce qu’il ressent, tout ce qu’il comprend, il n’a qu’une obsession : être invisible. Dans le contexte scolaire, sa timidité la pénalise souvent, l’empêche de montrer ses compétences ou de se faire des amis. Il consacre toute son une énergie à traverser la journée le plus “normalement” possible,  à sur-interpréter les remarques de ses camarades,  et à dissimuler ses ressentis.

Aller au contact, donc aller en cours tous les jours, peut devenir une véritable source de souffrance et se transformer en phobie scolaire. Et même si certains ont apprécié le confinement imposé par la crise sanitaire, d’autres au contraire ont tout simplement décroché et refusé les cours en visio.

D’où vient la timidité ?

Il existe en effet différents degrés de timidité.  La timidité est une forme d’anxiété sociale qui peut parfois devenir handicapante, voire pathologique, aller jusqu’à la phobie sociale, ou une forme de personnalité évitante.

Bien qu’aucun gène n’ait été identifié, la piste des prédispositions génétiques est évoquée. Le facteur familial est également en cause : vous avez 3 fois plus de probabilité d’être timide si vous avez un parent timide. Mais l’origine de la timidité est encore peu connue.

D’autres facteurs sont, bien entendu, à prendre en compte, tels que des événements traumatisants ou des situations humiliantes, l’éducation ou plus largement l’environnement familial ou social.

Des solutions existent qui permettent de sortir de cet « enfermement » et de changer de comportement.

Comment aider votre enfant ?

Il est important d’en parler, de déchiffrer et de “décortiquer”  cette timidité pour mieux comprendre de quoi exactement elle est faite. 

  • Quelles sont les situations qui gênent votre enfant ?
  • Quelles sont ses émotions ?
  • Quelles manifestations apparaissent dans son corps ?
  • Quels sont les comportements générés ?
  • Quels moments de son histoire personnelle seraient à mettre en lien avec cette timidité ?


Trouver une aide extérieure ? 

Un soutien extérieur -coach ou thérapeute- s’avère parfois nécessaire pour aider un enfant timide. Hors du regard de ses proches, votre enfant sera prêt à confier ses ressentis et à expérimenter des solutions.

Grâce à des protocoles très riches et très efficaces, issues des techniques de régulation émotionnelle, de retraitement de l’information traumatique, de la thérapie Gestalt, du coaching, de la PNL (Programmation neuro-linguistique) ou de l’hypnose, mais aussi grâce au Neurofeedback dynamique, nous pouvons aider votre enfant à :

  • Faire baisser le niveau des émotions négatives,
  • Transformer la perception négative qu’il a de lui.
  • L’aider à imaginer d’autres possibles, de se les approprier, puis de les vivre.
  • Remplacer les processus répétitifs qui l’empêchent d’agir par des comportements positifs qui répondent à ses besoins.
  •  Découvrir ses ressources.
  • Faire grandir en lui l’estime de soi.
  • Se confronter avec de plus en plus de sérénité à des situations concrètes.
  • Découvrir le plaisir du contact en toute sécurité.

A petits pas, grâce à un accompagnement spécifique, à des protocoles et à des exercices, votre enfant va identifier, nommer, conscientiser et expérimenter. Rapidement, il se sentira de mieux en mieux, et prêt à prendre sa véritable place.  

Une séance d’essai pour se décider

Je reçois votre enfant avec vous, pour un premier entretien qui ne l’engage à rien. Juste un essai pour vérifier si l’alliance se crée et s’il est curieux et intéressé à poursuivre. C’est lui qui décidera.

Fabienne Carlin-Zayan
Coach certifiée – Gestalt thérapeute

Voir aussi

Deux solutions pour développer l’attention de vos enfants

Des facteurs divers et variés sont souvent cités pour expliquer les troubles de l’attention ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.